top of page

Supervision

A qui s’adresse-t-elle ? 

          

La supervision s’adresse aux thérapeutes et aux professionnels de la relation d’aide, quelle que soit leur approche.  

Elle fait partie des règles de déontologie de la profession de thérapeute et des métiers axés sur la relation d'aide. Si elle n'est pas obligatoire, elle est fortement recommandée. 

En effet, si, dans le cadre de sa formation à la relation d‘aide, le professionnel est soutenu et accompagné par son école dans le cadre de son installation, lorsque le professionnel est en activité, sans supervision, il est seul face aux questionnements, problématiques liés à sa pratique professionnelle.

Dans le champ de la santé mentale, c’est une pratique indispensable pour garantir l’équilibre psychologique du praticien et son professionnalisme vis-à-vis de la personne qu’il accueille.

     

Qu’est-ce que c’est ?

La supervision est une forme de soutien professionnel pour les praticiens. Elle se déroule séparément de l'interaction avec le client. Il s'agit avant tout d'un dialogue relatif à leur pratique, une occasion de réfléchir et de donner du sens à ce qui se passe pendant les rencontres avec les clients.

Le travail effectué durant les séances est celui d’un regard sur soi, en posture professionnelle. Il s’agit d’ouvrir sa conscience, de plus en plus et de plus en plus finement à ce qui se passe pour soi dans le cadre de sa pratique professionnelle, en relation à la personne que l’on écoute ou que l’on accompagne. 

C’est le supervisé qui décide de ce qu’il souhaite évoquer dans cet espace, qu’il s’agisse du client, du thérapeute, de la relation thérapeutique, des aspects méthodologiques, de la relation superviseur/supervisé, du parallélisme éventuel de la supervision avec la thérapie. Dans certains cas, les questions d’éthique et de déontologie auxquels la pratique renvoie sont également abordées.

Le superviseur n'a pas d'autre souci ni d'autre programme que celui de faciliter la capacité du thérapeute à être ouvert à sa propre expérience pour lui permettre d'être présent et de s'engager pleinement dans la relation avec le client. 

Son rôle est de faciliter le processus du supervisé, de lui permettre de retrouver sa propre capacité d’évaluation (on parle en approche centrée sur la personne du centre d’évaluation interne) de la situation, lorsqu’il a été déboussolé ou qu’il souhaite la questionner.

Il offre à la personne un espace sécurisé et sécurisant et se positionne comme un facilitateur, et non comme un expert.  Sa qualité de présence, sa bienveillance, sa compréhension et son partage de ce qui résonne pour lui lorsque le supervisé évoque sa situation permettent à la personne de porter un autre regard sur la situation, d’éclairer et de dénouer si besoin ce qui a été, restait encore emmêlé.

 

Pour quels résultats ?

Lorsque le thérapeute n'est pas conscient de ses propres difficultés vis-à-vis d'une situation ou d'un client / patient, il fait comme « partie du problème » et ne peut donc pas voir ou établir de solution. Non seulement, il ne peut pas aider son client mais il risque de le confirmer dans sa problématique.

Pendant la supervision, le professionnel a la possibilité de :

  • partager ses questionnements et les difficultés ou les obstacles qu’il rencontre.

  • réviser et mettre en perspective ses connaissances et sa pratique pour les affiner.

  • trouver sa place vis à vis de la situation thérapeutique ou du patient / client.

  • prendre du recul.

  • approfondir une dimension particulière de sa pratique.

 

Cela lui permet de :

  • favoriser la créativité pour trouver une solution adéquate ou originale pour traverser ou franchir la résistance des clients.

  • accroître son efficacité,

  • conforter et valider le praticien débutant dans son apprentissage en cours,

  • se sentir soutenu,

  • veiller à la sécurité de l’écouté ou de la personne accompagnée,

  • développer un sens éthique et garantir le cadre de l’écoute.

 

Quelles en sont les modalités ?

La supervision se fait en individuel et/ou en groupe.

En individuel, comme en thérapie, la qualité de la relation et la confiance réciproque entre le supervisé et le superviseur est la condition de réussite de la supervision.

En groupe, le superviseur et les participants du groupe de supervision offrent au professionnel un espace de soutien et de partage entre professionnels, et un espace de formation continue au sein duquel il peut :

  • bénéficier du regard et du soutien de ses collègues,

  • apporter son soutien aux autres participants,

  • s’enrichir du partage des expériences vécues exposées par chacun

Sur le plan pratique

 

Séance de supervision individuelle
en présentiel ou en visio. 

Tarif : 60 euros (1h)

Réservation par tél au 07 66 32 38 73,  par mail (patriciapruzynska@gmail.com), ou directement via le formulaire de prise de rendez-vous

Groupes de supervision :

  • En présentiel, un samedi par mois, de 14h30 à 17h30, au cabinet situé 69 avenue Jean Jaurès à Dijon.

       

       Groupe de 5 personnes maximum 
       (organisé à partir de 3 participants). 

 

       Tarif : 70 euros

       Calendrier 2024 :

  • 2 mars

  • 6 avril

  • 18 mai

  • 22 juin

  • 14 septembre

  • 19 octobre

  • 23 novembre

  • 14 décembre

 

  • En visio, un mardi par mois,
    de 20h30 à 22h30.

       Groupe de 10 personnes maximum
       (organisé à partir de 5 participants).

       Tarif : 50 euros

       Calendrier 2024 :

  • 13 février

  • 19 mars

  • 16 avril

  • 21 mai

  • 18 juin

  • 3 septembre

  • 8 octobre

  • 5 novembre

  • 17 décembre

Inscription : 

  • par tél au 07 66 32 38 73, 

  • par mail 

       patriciapruzynska@gmail.com

bottom of page